16 MAI : REOUVERTURE DES PLAGES / PORTS DE PLAISANCE / ACTIVITES NAUTIQUES / DEPARTEMENT DES PYRENEES-ORIENTALES (66)

Publié il y a 1 semaine - Évènementiel, Réglementations

Le préfet des Pyrénées-Orientales a autorisé la réouverture, à compter du 16 mai 2020, de CERTAINES PLAGES à la promenade, baignade, pratiques sportives individuelles (natation, jogging, …), activité nautique individuelle dans la bande des 300 m (voile, surf, kite surf, paddle, …), pêche pratiquée à titre de loisir (distance minimale de 5 m entre pêcheurs), dans huit communes du département. Ce processus se poursuit, de nouvelles plages viendront s’ajouter à la liste des plages ouvertes si les maires concernés en font la demande.

Voici la liste des plages d’une dérogation de réouvertes au 16 mai (NDLR : avec un départ possible à la palme depuis le rivage pour les pêcheurs sous-marins) :

Argelès-sur-Mer : toutes plages ;

Le Barcarès : toutes plages de la mer et de l’étang ;

Torreilles : toutes plages ;

Banyuls : uniquement plage des Petites Elmes, plage des Grandes Elmes, plage du Fontaulé ;

Canet-en-Roussillon : toutes plages sauf le Sardinal (nord du port) et le Lido entre Canet et Saint Cyprien ;

Saint-Cyprien : uniquement plage de l’Art, plage de Capellans, plage de la Lagune ;

Sainte-Marie : toutes plages ;

Port Vendres : uniquement la plage Bernardi.

De même, le préfet a décidé d’autoriser par arrêté préfectoral les ACTIVITES NAUTIQUES ET DE PLAISANCE DEPUIS LES PORTS des communes en ayant fait la demande, à compter du samedi 16 mai 2020 :

Voici la liste des communes avec un port autorisé à la plaisance au 16 mai (NDLR : les pêcheurs sous-marins pratiquant en bateau pourront partir de ces ports) :

Argeles sur Mer ;

Banyuls sur Mer ;

Canet en Roussillon ;

Collioure ;

Port-Vendres ;

Saint Cyprien ;

Sainte Marie la Mer ;

Le Barcarès.

Ces activités se feront dans le respect de la charte de bonne conduite de la fédération française des ports de plaisance.Les usagers des ports de plaisance doivent veiller au strict respect des mesures d’hygiène et de distanciation physique (distance de 2 m minimum entre les groupes) qui devront être affichées de manière claire aux différents points d’accès au port et diffusée par tout moyen approprié (site internet, réseaux sociaux, publication municipale ).

A NOTER pour la pêche sous-marine pratiquée en bateau, l’arrêté du préfet maritime de Méditerranée N°71 du 18 mai : l’arrêt et le mouillage des navires de plaisance, la mise à l’eau d’embarcations et d’engins nautiques depuis ces mêmes navires ainsi que la plongée sous-marine (NDLR : ce qui inclus la pêche sous-marine) sont INTERDITS DANS UNE BANDE LITTORALE DE 500 M AU DROIT DES PLAGES ET PARTIES DU LITTORAL INTERDITES AU PUBLIC selon les prescriptions fixées par les préfets de département.

Retourner sur les actualités

Chasseur sous-marin